Phœœnix, détective du temps

Publié le par Théo

Cet été, Amélie, une amie québécoise, m'a fait découvrir "Phœnix, détective du temps", une série de livres destinée aux jeunes adolescents qui leur permet de s'intéresser intelligemment à l'Histoire. Dans chaque épisode, Phœnix, le héros qui vit à la fin du XXIe siècle, est chargé de remonter le temps pour faire la lumière sur certaines énigmes historiques tout en évitant les faux pas qui risqueraient de changer le cours de l'Histoire.


"Les pièces d'or de Nicolas Flamel", le quatrième épisode de cette série publié en août dernier, permet de découvrir certains us et coutumes du Moyen Âge, dans le Paris glauque et peu rassurant de l'an 1393. Pour connaître l'origine de six faux écus d'or retrouvés à son époque, Phœnix, avec l'aide d'un mini-ordinateur très puissant nommé Politeia, doit remonter sept siècles en arrière et cotoyer des personnages historiques comme l'alchimiste Nicolas Flamel, le seigneur de Cramoisy, maître des requêtes de Charles VI, le duc Jean de Berry, oncle du roi, ainsi que Charles VI lui-même. L'intrigue policière emporte le lecteur dans les rues de Paris avec un habile jeu de reconstitution de lieux historiques ; il traverse la Seine, la rue de la Triperie, le pont aux Changeurs, puis visite l'ancien Palais royal. Il a droit également à tout un descriptif des habitudes du cimetière des Saints-Innocents, domaine réservé du Grand Coestre et de sa Cour des Miracles.
Durant les 181 pages de ce roman d'apprentissage et d'intrigue, l'auteure, Corinne De Vailly, réussit à tenir ses jeunes lecteurs en haleine tout en étant la plus rigoureuse possible sur le plan historique.


    

Dans "Le sourire de la Joconde", Phœnix est envoyé en mission à Florence, en 1504, pour confirmer ou infirmer les informations dont l'Humanité dispose sur le grand maître de la Renaissance, Léonard de Vinci, et sur son plus célèbre tableau : La Joconde.

Dans "L'énigme du tombeau vide", Phœnix est envoyé en mission dans l'Égypte antique, sous le règne du pharaon Khéops, pour déterminer comment et pourquoi la momie de la mère du pharaon a mystérieusement disparu.

Dans "L'Empereur immortel", Phœnix est envoyé en Chine en 221 avant Jésus-Christ, sous le règne de l'empereur chinois Qin Shi Huangdi, pour découvrir les motivations secrètes qui ont poussé cet empereur à faire reproduire en terre cuite, grandeur nature, une partie de son armée.

Publié dans Livres & BD

Commenter cet article

Corinne De Vailly 07/02/2008 19:01

Je suis l'une des deux auteures de cette série, et je vous remercie infiniment de vous intéresser à nos livres. En espérant qu'un jour, la série sera disponible en France. Corinne

JustineF 18/12/2007 15:43

Outch ! Un article daté du 17 décembre, parlant d'un Phoenix... j'ai cru à un moment que... mais non ! Tant pis.
En tout cas, amusant que ce jeu parle de la maison de Nicolas Flamel. A la Cap, on s'est intéressé à elle de très près, à une époque.
D'ailleurs, les photos figurant sur le site d'Hervé Delboy que vous mettez en lien (une vrai mine de renseignements sur toutes les ésotérismes, ce site) sont de moi !! ;)

Théo Makarios 18/12/2007 19:22

Ah bon ? Je connaissais votre prénom par MySpace, je connais maintenant votre nom.Le Phœnix avait raison, c'est fou ce qu'on laisse comme information personnelle sur Internet…Au fait, ce n'est pas un jeu, mais simplement un livre.