Le Domaine de Kerguéhennec

Publié le par Théo


Propriété du département du Morbihan depuis 1972, le Domaine de Kerguéhennec se trouve à 20km au nord de Vannes. Il s'étend sur les 175 ha d'un parc inscrit, dessiné en 1872 par le paysagiste Denis Bühler (créateur, avec son frère, du parc de la Tête d'or, à Lyon, et des jardins du Thabor, à Rennes) autour d'une cour à l'ordonnance majestueuse, formée par le château et les communs, classés monuments historiques et commandés en 1710 à Olivier Delourme, architecte de l'église saint-Patern à Vannes.

Son parc de sculptures, rare spécimen français du genre, compte parmi les plus importants d'Europe. Créé à partir de 1986 à l'initiative du Ministère de la culure et du Frac (Fonds régional d'art contemporain) Bretagne, il réunit une vingtaine d'œuvres d'artistes majeurs, commandes de l'État ou du Frac et dépôts.

Le centre d'art contemporain a acquis une audience internationale. Ses expositions, tournées vers l'investigation et ouvertes à des artistes de toutes nationalités, sont renouvelées tous les deux ou trois mois. Elles reçoivent près de 35 000 visiteurs par an.

Centre culturel de rencontre depuis 1998, au même titre que la Saline d'Arc-et-Senans, la Corderie royale de Rochefort, la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon ou l'abbaye de Royaumont, le Domaine de Kerguéhennec développe séminaires, colloques et concerts.

Des résidences d'artistes et musiciens sont assurées sur place au hameau dit de Kersuzan. Les compositeurs sont associés à l'activité du centre pour une durée de 3 ans.

Des classes d'initiation artistique sont organisées en relation avec les écoles, collèges et lycées. Lié avec les quatre écoles d'art de Bretagne et l'Inspection générale des enseignements artistiques, le centre dispense en outre des formations en recevant des étudiants des écoles d'art et des universités à l'occasion de stages individuels de trois semaines à trois mois.


Exposition Harrel Fletcher

Domaine de Kerguéhennec, du 23 septembre au 3 décembre 2006

Artiste pluriel, l'Américain Harrell Fletcher a résidé trois mois au domaine de Kerguéhennec. Née de cette expérience, son exposition présente des pièces qui, pour une large part, mettent en scène les habitants ou simples visiteurs de passage à Kerguéhennec. C'est ainsi dans une perspective ouverte sur l'autre, faisant jouer ceux qui pourraient n'être que spectateurs, que Fletcher conçoit ses projets, n'hésitant pas à créer, en compagnie d'un enfant de 9 ans qui en a eu l'idée, une tortue géante "en or peinte en vert"...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gad 12/11/2006 17:08

Pardonnez - moi, sauriez - vous si certains historiens professionnels, hormis vous, possèdent un site personnel?
Je les recherche pour un devoir.
Merci de me contacter par mail.