Le château de la Groulais à Blain (44)

Publié le par Théo

Château de Blain (44)

Historique

La construction du premier château est ordonnée par Alain IV Fergent, duc de Bretagne et comte de Nantes, au tout début du XIIe siècle, vers 1108. La seigneurie de Blain est ensuite donnée en fief au chevalier Guégon. Par le mariage de son descendant, Hervé de Blain, en 1225 avec Constance de Pontchâteau, veuve de Guillaume de Clisson, le domaine de Blain passe entre les mains de cette puissante famille de Bretagne, qui cherche a rivaliser avec la famille ducale elle-même. Ainsi, suite à la révolte du fils de Constance, Olivier Ier de Clisson, dit le Veil, le duc Jean Ier le Roux confisque l’ensemble de ses terres et ordonne le démantèlement de ses châteaux, dont celui de Blain, rasé en 1260. A la mort d’Olivier Ier, en 1262, son fils Olivier II, dit le Jeune, plus diplomate récupère les biens familiaux et obtient l’autorisation de reconstruire et d’agrandir le château. Ainsi, c’est à cette époque que sont élevées la tour du Pont-levis, les deux courtines qui l’encadrent ainsi que la tour des Prisons. A la fin du XIIIe siècle, le château a déjà une ampleur considérable. Le 2 août 1343, Olivier III de Clisson est condamné pour intelligence avec l’Angleterre et décapité aux halles de Paris, puis sa tête est exposée sur les remparts de Nantes. Sa veuve, Jeanne de Belleville jure de le venger et engage une grande partie de sa fortune dans l’armement de trois navires de guerre, afin de pratiquer la piraterie le long des côtes françaises. Elle entraîne avec elle ses deux fils, dont Olivier IV qui est par la suite nommé connétable de France à la mort de Bertrand Du Guesclin en 1380. Il poursuit la restauration et la reconstruction du château dès 1370. Ainsi il bâtit le Petit Castel (ou Châtel), quadrilatère composé de deux logis, nommés par la suite Logis du Roi et Logis de la Reine, de quatre tours d’angles et de deux hauts remparts auxquels sont adossées des galeries. A sa mort, en 1407, c’est sa fille Béatrix, mariée au Vicomte Alain VIII de Rohan, qui hérite de la seigneurie de Blain. Le château de la Groulais devient donc la possession d’une famille dont l’importance en Bretagne puis en France ne cesse de croître durant les quatre siècles qui suivent.

Sous l’influence de la famille d’Albret, à laquelle il sont liés, les Rohan se convertissent au protestantisme au milieu du XVIe siècle et Henri Ier de Rohan, premier vicomte calviniste fait interdire le culte catholique à Blain. Le château souffre de manière très importante des différentes guerres de religion. Déjà, en 1586, René II, fils d’Henri Ier est tué pendant les guerres de la ligues, alors qu’il commande la place de la Rochelle. Sa veuve, Catherine de Parthenay, préfère se réfugier dans le Poitou et se protéger ainsi des raids menés par le duc de Mercoeur, chef de la Ligue en Bretagne. Le château de Blain, occupé par Mercoeur est pris par Jean de Montauban, seigneur du Goust, près de Malville, en 1589. A la fin de 1591, Mercoeur fait assiéger la forteresse par plus de 4000 soldats espagnols. Une fois prise elle est livrée aux flammes, dont seules les tours de l’Horloge, du Connétable et du Pont-levis réchappent.

En 1603, Henri II de Rohan (1579-1638) est fait duc et pair de France par le roi Henri IV, sans doute en reconnaissance de l’engagement protestant marqué par cette famille, ce qui lui donne dès lors une stature nationale. Nommé généralissime de tous les Réformés, Henri II mène trois guerres contre Louis XIII entre 1622 et 1629, à l’issue desquelles il est condamné pour crime de lèse-majesté. Richelieu ordonne le démantèlement de ses forteresses. Même si la condamnation à mort n’est pas exécutée, une partie des fortifications est détruite, le château perdant ainsi tout rôle militaire. Le vaste chantier de reconstruction entrepris par Catherine de Parthenay dès 1598 est alors abandonné, et seuls le Logis du roi, la chapelle et les tours du Connétable, de l’Horloge et du Pont-levis sont restaurés. Le château de Blain devient alors une luxueuse résidence où les Rohan séjournent régulièrement au cours des XVIIe et XVIIIe siècle. On aménage le parc pour la promenade, on transforme une partie des douves en jardin, une orangerie est construite, ainsi qu’une grande pièce d’eau à l’extérieur de l’enceinte principale.

Texte de Lukas PERROTIN, médiéviste et animateur du patrimoine.

Pratique

Aujourd'hui, les parties classées "Monument Historique" sont propriétés de la commune et accueillent un Atelier d'Imprimerie Ancienne, des expositions d'arts plastiques et une fête médiévale en septembre. Quant au Logis du Roi, il est maintenant transformé en restaurant.

Ouvert tous les jours sauf le lundi de 10 à 12h et de 14h30 à 18h30 d'avril à mi-octobre.

Adresse : Château de Blain, 44130 BLAIN
Tél : 02 40 79 07 81
Fax : 02 40 79 94 79
E-mail : contacts@chateau-de-blain.org

Publié dans Tourisme

Commenter cet article