Kingdom Of Heaven

Publié le par Théo

Pour les fans du genre, la dernière épopée historique de Ridley Scott sera en salles le 4 mai.

 

Synopsis :
En perdant sa femme et son fils, Balian, un jeune forgeron, a presque perdu la foi. Alors qu'il pleure leur disparition, un chevalier vient le trouver. Godefroy d'Ibelin est un croisé, un baron du roi de Jérusalem ayant pour mission de préserver la paix en Terre Sainte. Il révèle à Balian qu'il est son père et lui demande de l'accompagner jusqu'à la Ville sainte. Balian accepte, mais Godefroy tombe dans une embuscade. Juste avant de mourir, le père transmet à son fils son titre et ses terres à Jérusalem. Entre la deuxième et la troisième croisade, une paix fragile règne sur la Ville sainte, grâce aux efforts du Roi chrétien, Baudouin IV et à la modération du légendaire chef musulman, Saladin. Les habitants de confession chrétienne, musulmane et juive coexistent pacifiquement. Malade, les jours de Baudouin sont comptés et le fanatisme, l'appât du gain et la jalousie menacent la trêve. D'une intégrité sans faille et lié par son noble serment, Balian se retrouve en terre étrangère, au service d'un roi déclinant. Il y rencontre Sibylle, la sœur du roi mourant, une jeune femme aussi belle qu'énigmatique. C'est à Jérusalem que Balian deviendra le plus valeureux et le plus héroïque des chevaliers, accomplissant un destin que personne ne pouvait imaginer...

 

Ridley Scott et l'Histoire :
Le sujet de Kingdom Of Heaven est douloureux, même 900 ans après... Ce n'est pas le genre de thème qu'un metteur en scène doit traiter à la légère. Un long travail de recherche historique a donc été nécessaire pour écrire le scénario, choisir précisément la période et surtout les personnages qui sont « tous historiques, aucun n'a été inventé. En revanche, l'histoire de Balian et Ibelin est fictive jusqu'à la dernière partie réelle car Balian a vraiment été gouverneur de Jérusalem et le défenseur de la ville. » Une véracité historique à laquelle le réalisateur semble profondément tenir, compte tenu des affrontements toujours d'actualité dans cette région du monde. C'est d'ailleurs ces souffrances et ces tensions qui l'ont motivé. Il raconte volontiers ce qui était prévu dans le tout premier scénario : « Le film devait débuter par un plan sur un hélicoptère au dessus de la chapelle à Jérusalem contenant le tombeau d'Iblin et son épée. Deux correspondants de guerres devaient y êtres enfermés. L'idée était de montrer à quel point le conflit reste le même aujourd'hui. J'ai finalement décidé de ne pas faire mention de ces problèmes contemporains, de laisser les spectateurs faire eux-mêmes le lien. »

 

Site du film :
http://www.kingdomofheaven-lefilm.com/

Commenter cet article